TES1 : parcours de femme…

316Le 8 mars 2019, lors de la journée de la femme, la classe de TES1 a eu l’occasion de rencontrer Madame du Granrut. Théo nous raconte :

A l’occasion de la 48ème journée de la femme, notre classe de Terminale ES 1 a rencontré madame de Granrut. Mme Claude du Grandrut est né en 1929.  Agée de 90 ans elle a ainsi pu nous transmettre son expérience en tant que femme. Ella a eu un rôle d’élue et de haut fonctionnaire. En effet, elle fut magistrate de la cour administrative d’appel, conseillère de plusieurs ministres, collaboratrice de nombreux ministres, ainsi que maire adjointe de Senlis, vice-présidente du Conseil régional de Picardie, et présidente du groupe du Parti Populaire Européen du Comité des régions de l’Union européenne. De plus, Madame de Granrut était une amie de Simone Weil. Ainsi, elle s’est souvent battue pour améliorer les droits des femmes.

Nous avons échangé sur son parcours professionnel et sur l’évolution de la place de la femme dans la société. Personnellement, j’ai trouvé cette intervention très enrichissante. Elle a permis de se rendre compte de l’avancée des femmes au fil des générations. Madame de Granrut a insisté sur l’émancipation des femmes pendant les années 1970. Il y a eu un mouvement de révolte des femmes qui souhaitaient travailler. Il a été démontré, à travers des études, que les entreprises sont plus productives lorsqu’elles emploient des femmes. Par ailleurs, Madame de Granrut a démontré qu’aujourd’hui, grâce à l’Union Européenne, il n’y a plus d’entraves aux femmes qui se doivent d’ambitionner au maximum pour leur future carrière professionnelle. Toutefois, des inégalités avec les hommes persistent, notamment les salaires : à poste égal, l’écart de salaire entre un homme et une femme est toujours d’environ huit à neuf pourcent. Julien, tente d’expliquer cette situation : “Peut-être que les hommes négocient plus régulièrement des revalorisations salariales que les femmes.” Il a cependant été difficile de pouvoir poser plusieurs questions. Mael, souligne en effet : “La rencontre avec madame de Granrut a été très intéressante, mais il faut souligner le fait que nous n’avons pas eu le temps de poser toutes les questions préparées, car elle est passionnée par ce qu’elle dit, et n’arrive pas à s’arrêter.Hugo ajoute : “Cette intervention m’a permis de prendre conscience que des inégalités sont toujours présentes, mais que des progrès ont été faits.”

Ainsi, nous avons appris la nécessité de continuer le combat pour la parité hommes- femmes, notamment dans les domaines importants, comme la politique et le monde de l’entreprise. Mme de Granrut a conclu : “J’encourage les filles à poursuivre leurs études, l’Europe est favorable aux femmes, il faut en profiter.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s