Andy’s Gone, par Noa, de 1ère L

Ce mardi 26 février 2019, les élèves de 1ère L se sont rendus au théâtre de la Manekine à Pont St Maxence pour voir une pièce des plus surprenantes  : Andy’s Gone. Nous avons assisté à une réécriture très moderne du mythe d’Antigone, repris lui même de Sophocle.
Lors de notre arrivée au théâtre, Julien Bouffier, le metteur en scène, s’est chargé de nous fournir des casques audios grâce auxquels nous avons pu entendre tout le spectacle. Cela fut une manière étonnante et non conventionnelle de nous faire vivre l’histoire de cette jeune Alisson qui se bat en souvenir d’Andy, son cousin, pour que les migrants puissent entrer dans sa ville.
Si, dans la pièce de Sophocle, Antigone s’oppose à Créon, son oncle, ici l’autorité est détenue par une femme. Les deux actrices déambulaient entre nous, pour la simple et bonne raison qu’il n’y avait pas de scène et que nous étions assis sur le sol. Cela nous permettait d’être réellement au coeur de cette tragédie déchirante. C’est dans un décor minimaliste, uniquement composé d’un hôtel éclairé par trois néons lumineux, qu’Andy’s Gone a été admirablement joué pendant une heure qui passa à une vitesse folle.
A la fois touchante et brilliantissime, le texte de la québécoise Mari-Claude Verdier a été admirablement adapté par Julien Bouffier. (Le texte est disponible au CDI.

Noa Redregoo.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s