Une journée au théâtre, par Clothilde (TL)

 

Ce samedi 16 décembre, les deux classes de terminales option théâtre sont parties à Paris pour une journée au goût de Molière. Le rendez-vous ayant été fixé dès 10h à la gare de Chantilly, pas de grasse matinée ce jour-là ! Après tout, l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt…

                Arrivés à Paris en train, nous nous sommes rendus au Théâtre Déjazet en métro. Après la découverte extérieure du lieu, nous avons eu quartier libre pour déjeuner, puis rendez-vous dès 13h devant l’entrée pour la découverte de la salle en elle-même.

                Petit théâtre « caché derrière l’arbre », le théâtre Déjazet est le plus vieux de Paris. Depuis sa création en 1770 par le futur Charles X, il a été utilisé, détourné, détruit, reconstruit… De son âge d’or du « Boulevard du Crime » à nos jours, le théâtre Déjazet a une histoire aussi forte que notre lycée St Vincent. De Mozart à Gad Elmaleh en passant par Coluche, portant le nom de la célèbre Virginie Déjazet, décor du célèbre film Les enfants du Paradis, ce théâtre est une véritable légende.

                Suite à cette visite, nous avons pu assister à deux spectacles d’affilée : Surtout, ne vous inquiétez pas, une mise en scène de Yvo Mentens avec les comédiens de la promotion 2017 du Conservatoire National, et Le Malade Imaginaire de Molière avec la mise en scène de Michel Didym.

                La pièce de Molière possèdait une interprétation particulière. En effet, la scénographie et les costumes simples et classiques -d’époque- contrastaient complètement avec le certain mysticisme ressenti, les costumes de danse colorés, et la cérémonie de secte avec capes noires et chapeaux pointus à l’appui. Le jeu des comédiens, quant à lui, respectait parfaitement les personnages de la Comedia del Arte que Molière affectionnait tant.

                Contrairement au Malade Imaginaire, l’autre pièce a été pour moi une véritable découverte. En effet, je suis familière de Molière depuis quelques temps, mais c’était la première fois que je voyais la représentation d’un travail de clown. Avec quelques répliques vitales, mais surtout des dizaines d’acrobaties en tous genres et des nez rouges, les personnages clichés et sans-gêne nous ont fait mourir de rire ! Une seule question : « Comment ont-ils fait ? »

                Ainsi je recommande à tous de passer voir ce célèbre théâtre de la place République, mais surtout, d’aller voir un spectacle sur le travail du clown. Bien que sans réel sens profond, la mise en scène et le respect d’un même personnage du début à la fin de la pièce, même s’il s’agit de laisser tomber l’homme viril pour laisser parler la femme fatale en nous, suffisent pour rire aux éclats une heure durant  ! Clothilde Maindiaux TL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s