Le goût de l’opéra, par Justine, Daphné et Jules (1èreL)

Le 16 novembre 2017, deux chanteurs lyriques, Aurore Bucher et Vladislav Galard, sont venus nous interpréter, sur la scène de l’amphithéâtre du lycée, des extraits de L’opéra Rinaldo de Haendel. La forme courte « Laisse moi pleurer », titre inspiré du célèbre air « Lascia ch’io pianga », avait pour enjeu de nous familiariser avec l’univers complexe et vaste qu’est l’opéra.

La mise en scène, minimaliste, presque inexistante nous a permis de concentrer notre attention sur les acteurs et le chant. Les seuls accessoires étaient les costumes, des lunettes, le violoncelle et une sorte de bâton de pluie.

L’opéra Rinaldo, tiré en grande partie de l’épopée La Jérusalem délivrée du Tasse, raconte l’histoire de la première croisade menée par Godefroy de Bouillon et le chevalier Renaud (Rinaldo) dans le but de délivrer Jérusalem, alors occupée par le Roi sarrazin, Argante. Ce dernier, inquiet des progrès des croisés supplie son amante Armida, une sorte de sorcière, de l’aider à vaincre les Croisés. Cette dernière décide de tuer Rinaldo et de capturer Almirena, sa promise, la fille de Godefroy. Mais la beauté d’Almirena est si pure que le roi Argante en est passionnément conquis. Quant à Rinaldo, la magicienne Armida en tombe amoureuse dès la première vision. Jérusalem sera –t-elle délivrée par les Croisés ? Rinaldo pourra –t-il se libérer du « charme » d’Armida ? Les deux amants, Almirena et Rinaldo pourront-ils vivre leur amour ?

Les chanteurs jouent respectivement deux rôles, Rinaldo et Argante pour le chanteur masculin et Almirena et Armida pour la chanteuse féminine ; le changement de personnage est caractérisé par le port ou non de lunettes. Les chants sont en Italien durant toute la pièce, sauf à la fin où les personnages chantent en arabe. La puissance des airs nous a surpris et conquis.

On peut dire que cette forme courte nous a donné envie d’assister à l’opéra entier, programmé au Théâtre du Palais Impérial de Compiègne le 16 février prochain et pour lequel le lycée a réservé des places. Avis aux amateurs d’opéra !

Justine GUYON/Daphnée BEUCHET/Jules DUBEDAT 1L

Pour écouter l’extrait Lascia ch’io pianga par Cécilia Bartoli :

https://www.youtube.com/watch?v=vhpD5JbChPQ

L’extrait tiré du film Farinelli :

https://www.youtube.com/watch?v=WuSiuMuBLhM

Et pour aller plus loin , un extrait de l’entretien donné par Cecilia Bartoli,  dans Le Monde du 3 décembre 2017

Qu’est-ce, pour vous, une belle voix ?

C’est une voix capable de faire éprouver des émotions. Au-delà des notes. Et au-delà même de ce que pouvait rêver le compositeur ?

Comment le savoir ?

La plus grande partie des compositeurs qu’on chante aujourd’hui ont vécu au XVIIIe ou au XIXe siècle. Et tant de facteurs interviennent ! Parfois, c’est l’alchimie très particulière entre le soliste et l’orchestre. Parfois, c’est la ferveur singulière d’un public. Mais quand survient le moment de grâce, l’instant sacré, c’est prodigieux. Le temps est suspendu. Comme le souffle du public. On est tous transportés. Et c’est encore plus perceptible entre deux mouvements de musique, dans ce qu’on appelle la « pause musicale ». Public, chanteurs et musiciens sont à l’unisson. Oui, on est tous dans un état de grâce.

Et que permet-il ?

Il permet de dire que Dieu existe.

Vous le pensez ?

J’en suis sûre ! Quand j’écoute la musique de Bach, la musique de Mozart, Dieu existe, c’est très clair.

Parce que cette musique n’est pas « humaine » ?

En effet. Elle est d’une autre dimension. Elle dépasse l’être humain. De même que, derrière une peinture de Caravage, il y a forcément une intervention divine…

L’opéra aurait donc une valeur sacrée ?

Mais oui ! L’opéra est lié à la spiritualité. Réfléchissez : on y va comme à l’église, pour partager, dans un même lieu, une expérience singulière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s