En direct de la fête mariste (3)

Rubens et Bastien, de TL, ont rencontré la conteuse Laurence Benedetti qui silonne le lycée toute la journée, glanant des mots, des bouts de conversation pour créer du lien et inventer des histoires.

Ruben : Laurence Benedetti, vous participez pour la seconde fois à la journée mariste de Saint-Vincent. Que faites-vous ?

Laurence B : Je sème des histoires en lien avec le thème de la journée, je crée un contrepoint, je dépose des contes comme on déposerait un cadeau.

Ruben : à quoi servent les contes ?

Laurence B : Ils appartiennent à ceux qui les reçoivent, ils ouvrent leur imaginaire et auront pour chacun une résonnance différente. C’est une autre porte de réflexion. Il y a un échange réel entre celui qui conte et celui qui écoute.

Ruben : qu’avez-vous glâné et conté ce matin ?

Laurence B : un conte sur une épopée indienne, une histoire de jardin, l’histoire du premier potager, le langage des fleurs, des histoires de roses, le récit d’une relation entre sa mère et sa fille… Je souhaite faire plaisir. J’aime bien l’image du serpentin : on le lance et on tisse un lien avec l’autre.

Ruben : Merci !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s